See

ROCHAS

A BOLD AND ELEGANT HERITAGE

Inspired by the freedom of Parisian women, the folly of his artist friends and by his era, Marcel Rochas did not invent a single signature model, but over the years and decades created a unique vision of femininity. A style of femininity that is comfortable, pleasant to wear, and sumptuous to behold.

True femininity that women love, femininity that makes them beautiful. Whether that femininity lies in a smart-casual tennis dress (1929) or a black sheath dress with graphic white trim (1931); in an Egyptian figure with wide shoulders, narrow hips and a high waist (1932), or a dress strewn with birds (1934). It could even be in a stunning gypsy-style dress made of multi-coloured muslin or an inimitable mermaid version (1946). And always underpinned by the essential Rochas values: a bold spirit, joie de vivre and elegance.

L'Histoire
See

Rochas, un grand nom de la couture devenu parfumeur de renom

Femme, Madame Rochas, Tocade, … Sont autant de noms qui sont désormais célèbres dans le monde entier et qui exacerbent la féminité d'hier et d'aujourd'hui. Héritage de la parfumerie Rochas, ils racontent les plus beaux succès de la marque et incarnent à merveille l'audace, la joie de vivre et l'élégance. Riches d'un lourd passé, ils affichent encore une intense modernité et appartiennent ainsi tout autant au passé qu'au futur. D'ailleurs, Rochas n'hésite pas à remettre en avant ses fragrances d'hier, comme en témoignent les récentes sorties des parfums Byzance et Lumière, de nouveau réédités. À cette occasion, nous vous invitons à redécouvrir l'histoire de cette enseigne française hors du commun.

Rochas, une marque issue des Années Folles

La création de Rochas

La maison Rochas a été créée par Marcel Rochas, né le 24 février 1902, à Paris. C'est en 1925 qu’il décida de fonder sa propre maison de couture, en collaboration avec sa première épouse, Yvonne Coutanceau. Ils installèrent leur premier atelier au 100 rue du Faubourg Saint-Honoré, non loin de la place Beauvau. Depuis son lancement, la maison Rochas ne répond qu'à une seule devise : « élégance, simplicité et jeunesse », un message fort et encore parfaitement en accord avec les attentes actuelles du public.

Le début du succès

En 1929, Marcel Rochas épouse une artiste italienne Rina Rosselli. Avec elle, il commence à fréquenter les cercles artistiques parisiens, se faisant un large réseau de personnalités célèbres. En 1933, face au succès montant de sa société, il décide de la déplacer dans la célèbre avenue Matignon, dans une boutique au décor moderne dans des teintes blanches et bleu marine. Ce déménagement marque un tournant dans l'histoire de Rochas, dont le succès s'envole aussitôt. Peu à peu, Marcel Rochas parvient à conquérir une clientèle internationale et prestigieuse, composé, entre autres, de Mae West, Marlène Dietrich, Joan Crawford, la duchesse de Windsor, ou encore Leonor Fini. Après plusieurs voyages à Hollywood, il tente de s'installer à New York, et y ouvre une première boutique en 1937. Cependant, le succès est cette fois plus mitigé. Marcel Rochas est contraint de fermer un an plus tard, sur décision judiciaire.

Le style Rochas

Marcel Rochas modernise le vêtement français

Si Marcel Rochas remporte un tel succès, c'est tout simplement parce qu'il n'hésite pas à s'inspirer des tendances de son époque, tout en les modernisant. En 1920, il est surnommé « le couturier de la jeunesse », par le magazine Vogue. Le créateur préserve des coupes strictes tout en y apposant des couleurs simples. Il transforme la garde-robe traditionnelle et mise sur des vêtements plus fonctionnels. Son style reste simple tout en étant novateur. Ces couleurs, quant à elle, sont toujours très bien accueillies du public. Marcel Rochas est alors réputé pour son talent de coloriste.

L’exotisme s’invite dans la couture de Rochas

Naturellement, tout en suivant les nouvelles tendances, Marcel Rochas fait évoluer son style dans les années 30. Il se tourne vers des lignes plus architecturées et utilise de nouvelles matières. Il crée des lignes plus graphiques en misant sur l'emploi de nouveaux tissus. Il ose également de nouvelles inspirations artistiques et culturelles. Toute chose devient pour lui prétexte à la création. Sa robe-oiseau de 1934, ressemblant à une gigantesque mouette blanche au niveau de son décolleté, est inspiré de l'oiseau en question. Immortalisée par le photographe Harry Meerson, elle reste l’une de ses plus emblématiques créations, et surtout l'une des plus poétiques. De même, les terres lointaines lui servent de source d'inspiration. La robe Bali est créée en 1931, suivie du manteau Angkor en 1934, ou de la robe Gitane en 1937.
Les années 50 sont emblématiques de la robe à la taille marquée, à la silhouette « amphore ». Le bustier et la guêpière s'invitent dans les dressings de Rochas, tout comme les drapés et la robe sirène.

La parfumerie Rochas associée à la culture

Les premiers parfums de Rochas

C'est au beau milieu des années 30, plus exactement en 1936, que la maison Rochas se diversifie pour s'offrir ses premiers parfums. En parfait accord avec le style de la marque, ces derniers sont nommés Audace, Air Jeune et Avenue Matignon. À la fois sobre et très élégant, ils sont créés en collaboration avec la maison Lalique, qui leur dessine de somptueux flacons. La Société des Parfums Marcel Rochas voit finalement le jour en 1944, année durant laquelle le plus grand best-seller de Rochas est créé : le parfum Femme, en collaboration avec le parfumeur Edmond Roudnitska. Notons néanmoins que son lancement public n'a lieu qu'un an plus tard, en 1945. À cette occasion, Marcel Rochas met les petits plats dans les grands. Il organise un événement nommé « Les Parfums à travers la Mode 1765-1945 » en hommage à Paul Poiret. Depuis lors, associer la sortie d'un parfum à un événement culturel est devenu une tradition chez Rochas.

Femme, best-seller de Rochas

Femme est un parfum qui a véritablement marqué son époque, et qui a su s'affirmer dans un contexte particulier, prônant l'émancipation et la liberté des mœurs. Il symbolise le retour à la féminité dans la mode et le désir de Marcel Rochas de confectionner des fragrances en harmonie avec la sensualité du corps féminin.
Pour autant, Marcel Rochas n'en oublie pas non plus les hommes. En 1949, il confectionne le parfum Moustache, de nouveau en collaboration avec Edmond Roudnitska. Précurseur dans l’âme, il l’assortit également d'une ligne complète de soins cosmétiques pour homme. En parallèle, le créateur organise une exposition sur le thème de la moustache, nommée, « Portraits d’hommes du XVIe siècle à nos jours ».

Hélène Rochas, un nouveau souffle

La rencontre de Marcel et Hélène Rochas

Outre Marcel Rochas, Hélène Rochas est une femme qui a considérablement marqué l'histoire de la marque. Troisième épouse du créateur, elle fit sa connaissance dans le métro parisien, en 1941. Elle l’épousa un an plus tard, en novembre 1942. De leur union est née deux enfants : François et Sophie. Sous l'impulsion de sa nouvelle femme, Marcel Rochas décide de se recentrer pleinement sur la parfumerie et ferme sa maison de couture, en 1953, pour s'adonner pleinement à l'élaboration de nouvelles essences.

Hélène Rochas, une femme d’affaires

Hélène Rochas devient rapidement la muse du créateur. D'ailleurs, c'est à elle qu'il dédie le parfum Femme. De nombreux succès voit alors le jour au sein des rayons de Rochas, se classant parmi les essences les plus populaires de l'Hexagone.
Marcel Rochas disparaît finalement en 1955. C'est alors que son épouse, Hélène, prend la tête des Parfums Rochas. Ambitieuse et déterminée, elle assure son rôle avec brio et développe considérablement la notoriété de Rochas, en France ainsi qu'à l'international. Dans les années 70, la marque considérée comme l'une des plus grandes enseignes de parfumerie de la planète.

Rochas aujourd’hui

Le devenir de Rochas après Marcel Rochas

Sous l'impulsion d'Hélène Rochas, la marque portant son nom prend une ampleur internationale. Cette nouvelle notoriété est due, entre autres, à plusieurs grandes essences, comme Madame Rochas, conçue en 1960 par le parfumeur Guy Robert, suivie de l’Eau de Rochas de 1970, d’Audace de 1972, ou de Lumière de 1984, tous trois élaborés par Nicolas Mamounas.
Pour assurer la pérennité de l'entreprise, un nouveau centre de production moderne est inauguré à Poissy, en 1969.
Finalement, en 1980, Rochas reprend son activité mode, tout en l'assortissant d'une ligne d'accessoires. En 1989, une ligne de prêt-à-porter dessinée par le styliste irlandais Peter O'Brian voit le jour, parallèlement à des bijoux et accessoires dessinés par le designer français Christian Astuguevieille.

Des années 90 à nos jours

En novembre 2002, Olivier Theyskens reprend la direction artistique de Rochas. Un an plus tard, en 2003, la marque est rachetée par le groupe américain Procter & Gamble. Il faut alors attendre 2015 pour que Rochas redevienne française, grâce au rachat d’Interparfums.
À l'heure actuelle, le site de Poissy est toujours le pôle de l'activité principale de Rochas en France. C'est là que siège la marque et que les parfums y sont fabriqués. Ce seul site emploie 400 personnes et gère tous les lancements stratégiques du groupe.

Au fil de son histoire, Rochas a donné naissance à de nombreux parfums mythiques. Au même titre que Dior ou Guerlain, Rochas a su se placer comme l'une des références françaises de la haute parfumerie. Rochas n'hésite pas à bouleverser les tendances. C'est elle qui a su moderniser la traditionnelle famille des Eaux de Cologne pour leur donner plus de ténacité, et en faire une source d'inspiration indémodable des parfumeurs. Depuis 1970, Rochas fait rayonner le savoir-faire et l'élégance à la française dans le monde entier. Désormais, ce sont ses fragrances Rochas Man et Eau de Rochas qui sont devenues ses best-sellers, contribuant aux deux tiers de son chiffre d'affaires.

Grand nom de la parfumerie "à la française", Rochas a signé au fil du temps des parfums mythiques devenus des références.

En 1944, Marcel Rochas signe sa première fragrance, puis naît en 1970 la première eau fraîche qui révolutionne la cologne : Eau de Rochas, une fragrance hespéridée devenue un grand classique.

Depuis lors, de nouvelles fragrances ont vu le jour avec toutes un point commun : l'utilisation de matières olfactives nobles et racées.

"On doit respirer une femme avant de l’avoir vue. Quand la porte de son appartement s’ouvre, une bouffée de son image me saute au nez. Si je ne la connais pas, je l’imagine. Si je la connais, c’est un aimable avant-propos". Marcel Rochas