COURRÈGES

Courrèges is free

We have made the bold but justified choice to reclaim our perfume line. This freedom allows us to continue writing our fragrance’s story with creativity and innovation. Like our communication strategy, our olfactive choices reflect an absolute commitment. Freedom of speech is key, as always.

Today, we want to bring forth a wind of change in the fragrance world. Hyperbole is coming, flying in the face of convention. Courrèges continues to write its own story, forward-thinking as ever.

L'Histoire

Courrèges, de la mode aux parfums

André Courrèges était un visionnaire qui comprit dès les années 60 ce que les femmes voudraient porter dans l’avenir, à tel point qu’aujourd’hui encore un grand nombre de stylistes sont influencés par son travail autour des matières vinyles ou des coupes architecturées de ses robes. En parfumerie, Empreinte, Eau de Courrèges et Courrèges In Blue seront les symboles de cette mode Courrèges et les brillants successeurs des années 2010 sauront faire briller une nouvelle fois tout l’esprit absolument fantastique de ce créateur qui a marqué son temps.

André Courrèges cet ingénier devenu créateur de mode

Le destin hors norme d’André Courrèges

André Courrèges est né le 29 mars 1923 à Pau. Durant sa jeunesse, l’homme fut un grand passionné d’architecture et de dessin, ce qui le conduisit à poursuivre des études d’ingénieur des ponts et chaussées. Puis la Seconde Guerre mondiale éclata et l’architecte devint pour un temps pilote dans les forces aériennes. À la fin de la guerre, André Courrèges comprit qu’il ne souhaitait pas reprendre sa vie d’avant, il entreprit donc de changer totalement de voie en intégrant l’École supérieure des industries du vêtement.

De Balenciaga à Courrèges

À la sortie de son cursus de l’École supérieure, c’est Cristobal Balenciaga qui accueillit le jeune couturier au sein de sa maison. Rapidement, André Courrèges fait ses preuves chez Balenciaga et se fait remarquer du grand maître pour son audace. C’est d’ailleurs chez Balenciaga qu’il rencontrera l’amour de sa vie, Coqueline Barrière, avec qui il décidera de partir en 1961 afin de créer ensemble leur propre maison de Couture nommée sobrement Courrèges.

Les premiers pas de la maison Courrèges

Courrèges, une vision révolutionnaire de la mode

Dès les premières années de la maison Courrèges, André Courrèges impose son style en totale opposition avec les standards de la mode de l’époque. C’est tout particulièrement en 1965 lors du premier défilé Courrèges que la maison fera sensation en proposant la fameuse minijupe de Mary Quant qui provoquera l’émoi des femmes et le tollé de ces messieurs qui jugeaient encore la jupe au-dessus du genou comme une provocation ultime !

Mais l’homme n’a que faire de ses détracteurs et voit les choses ainsi : « La conception actuelle de la mode est démodée. La féminité doit changer d’aspect. Je veux voir une femme différente. » Le Monde.  

Le succès planétaire du style Courrèges

La grande force de la maison fondée par André et Coqueline Courrèges repose en sa facilité déconcertante à avoir su braver les interdits et les qu’en-dira-t-on pour imposer ses jupes si courtes, ses couleurs si « criardes » et ses tissus vinyles seconde peau que tout le monde s’arrachera et qui feront les beaux jours de la mode d’aujourd’hui.

Chaque collection Courrèges telles Couture Future, Prototype ou bien encore Hyperbole séduit les femmes qui peuvent s’offrir cette mode abordable et les stars qui se jouent de l’originalité Courrèges pour marquer un peu plus leur personnalité à l’image de Françoise Hardy ou de Catherine Deneuve. 

Les premiers flacons de parfum Courrèges, des légendes de la parfumerie

Empreinte et Eau de Courrèges

Alors que le succès de la maison couture Courrèges est évident, André Courrèges fit le choix de lancer son premier parfum avec le très symbolique Empreinte en 1971. Et du joli flacon cylindrique à sa fragrance opulente, Empreinte se révèlera comme le sillage indélébile de cette femme Courrèges qui ose la féminité exacerbée tout en demeurant chic et sophistiquée.

Empreinte nous emportera donc dès les premières notes en un vent de notes d’agrumes propulsé par la force des notes aldéhydées. Au cœur, la rose apportera sa grâce intemporelle alors que le castoréum, le patchouli et la mousse de chêne forment un sillage brûlant, inoubliable.

Le succès d’Empreinte incitera la maison Courrèges à proposer un second parfum avec Eau de Courrèges en 1977. Cette fois, point d’opulence ou de sensualité animale mais plutôt un grand vent de fraîcheur verte et hippy ! Ainsi Eau de Courrèges viendra séduire les nouvelles bohèmes en les entrainant d’emblée dans un vent piquant et tonique d’agrumes. Au cœur muguet, coriandre et limette se feront à la fois douceur fleurie et fulgurances vertes alors que les profondeurs de vétiver, de mousse de chêne et de foin clôturent Eau de Courrèges avec force.

Courrèges in Blue

Toujours habillé du beau flacon lunaire de ses illustres prédécesseurs, Courrèges in Blue sorti en 1983 va se démarquer totalement de ses aînés en proposant cette fois une fraîcheur aromatique intense. S’offrant comme un élixir totalement à contre-courant des parfums ultra opulents des années 80, Courrèges in Blue s’en ira distiller des notes d’agrumes, de roses et d’ylang-ylang pour mieux se fondre en des profondeurs boisées sensuelles. 

Alors que la maison Courrèges renaitra d’années très difficiles en 2012, ces trois parfums de légende qui ont marqué l’histoire de la parfumerie se verront réédités afin de combler les amoureux qui pleuraient leur disparition des rayons.

La renaissance parfumée de la maison Courrèges

Blanc de Courrèges

Après que le styliste légendaire André Courrèges se soit retiré de la mode en 1994, c’est sa femme Coqueline qui prit les rênes de la marque. Cependant la concurrence fait rage et les années 2000 semble difficiles à surmonter pour la créatrice. En 2011, elle fera le choix d’offrir un second souffle à cette marque légendaire en la vendant à Jacques Bungert et Frédéric Torloting, ce qui mettra une nouvelle fois Courrèges au-devant de l’affiche.

Afin de célébrer ce retour, les deux hommes vont faire le choix de relancer les parfums Courrèges avec une nouvelle fragrance Blanc de Courrèges qui sortira en 2012. Créé par la parfumeuse Julie Massé, Blanc symbolisera la lumière si chère à l’artiste André Courrèges en offrant des tonalités poudrées, éclatantes de soleil grâce à la fleur d’oranger ou l’iris marocain.

Hyperbole, La Fille de l’air et Mini Jupe

En 2015, la jolie Fille de L’Air offrira ses envolées venues d’ici et d’ailleurs afin de proclamer une fois encore cette féminité absolue que cherchait à évoquer par ses créations André Courrèges. Proposé en un partenariat plutôt original avec Air France, La Fille de l’air magnifie la fleur d’oranger, le néroli et le jasmin grâce à des agrumes et des muscs blancs. 

Hyperbole et Mini Jupe, sortis respectivement en 2016 et 2018, iront encore plus loin en l’originalité en proposant un accord de tabac surpuissant pour Hyperbole et des senteurs fruitées et gourmandes de pastèque, de jasmin et de vanille en ce qui concerne Mini Jupe.

À l’évidence, les nouvelles créations féminines de la maison Courrèges ont su trouver leur singularité dans ses années 2010 qui attendaient avec une impatience non dissimulée le retour de cette si grande maison.

Les parfums masculins de la maison Courrèges

Courrèges Homme et Courrèges Homme Sport

En 1973, André Courrèges voulut offrir aux hommes une collection de mode assortie d’un parfum, FH 77. Cependant, chose rare pour la marque Courrèges, ce fut sans grand succès. En 2012, les nouveaux repreneurs de la griffe feront le choix de s’adresser une nouvelle fois aux messieurs et cette fois-ci, cela fonctionne ! Ainsi pour accompagner ces nouvelles collections, Courrèges proposera pour la seconde fois de son histoire deux parfum masculins simultanés en 2018, Courrèges Homme et Courrèges Homme sport.

Courrèges Homme composé par la parfumeuse Alexandra Monet se voudra particulièrement moderne en exhalant des facettes contrastées et opposées. D’un côté, la fraîcheur des notes aromatiques et de la lavande offrent leur dynamisme alors que de l’autre, la force de la fève tonka et de l’ambroxan nous emporte en des virilités boisées et sensuelles.

Courrèges Homme sport se fait encore bien plus intense en fraîcheur mais en revanche la note de poire juteuse mêlée à l’accord iodé apporte une certaine singularité à ce sportif aromatique. Toutefois les profondeurs de Courrèges Homme sport agissent une nouvelle fois en contraste avec les élans dynamiques de tête afin d’offrir à l’homme Courrèges une masculinité racée.

Wild Ocean

« Profondeur extrême, mouvement infini Une eau de toilette fraîche et salée construite sur un duo d'accords enveloppants : marin et sable chaud. » Courrèges pour Wild Ocean.

Ainsi le parfum masculin Courrèges de 2019, Wild Océan, se démarquera de façon assez significative de ses aînés iodés tels Acqua di Gio ou Cool Water en évitant l’écueil des notes aromatiques pour ne se consacrer qu’à la rencontre choc entre la mer et la force animale de l’ambroxan.

 

André Courrèges est mort en 2016 à 92 ans des suites de la maladie de Parkinson qui l’avait handicapé depuis plus de 30 ans, en laissant un héritage considérable dans le milieu de la mode et de la parfumerie. De ses contemporains, tel Yves Saint Laurent qui jugeait son style si novateur qu’il lui avait procuré la sensation de l’apparition d’une « bombe », aux créateurs d’aujourd’hui, tous saluèrent le talent exceptionnel de cet homme qui osa défier les règles strictes des années 60. Sa marque, Courrèges, revit depuis 2012 grâce à ses repreneurs mais aussi grâce au duo de stylistes Arnaud Vaillant et Sébastien Meyer, responsables artistiques de Courrèges depuis 2015.

La Maison

La Maison Courrèges incarne depuis toujours l’élégance et le design engagé : formes géométriques, graphisme épuré, teintes lumineuses, reflets métalliques.

Dans le sillage du nouveau souffle de la maison de couture, Courrèges relance aujourd’hui deux de ses parfums intemporels : Empreinte et Eau de Courrèges.

La Maison retrouve ses fondamentaux en éditant deux grands parfums emblématiques, conçus dans le plus pur style de la haute parfumerie française et élaborés à partir de matières exceptionnelles.

Tous deux portent une “signature olfactive” commune : une pointe de Patchouli qui leur donne statut et élégance.

Deux parfums inoubliables, toujours présents dans la mémoire des femmes.