Parfum SERGE LUTENS

Serge Lutens, un parfumeur à l'univers atypique

La parfumerie en ligne a grandement évolué au cours du siècle dernier. Cela résulte incontestablement de l'audace de certains créateurs ayant osé des élaborations inédites et fascinantes. Parmi ces derniers, Serge Lutens fait figure de véritable égérie. Celui-ci aime par-dessus tout révolutionner le domaine des produits de beauté et du parfum pour femme. Cela fait plus de cinq décennies qu'il s'amuse avec les senteurs et qu'il transforme la parfumerie en une véritable énigme immortelle.

Le voyage comme source d'inspiration

Serge Lutens est un personnage très inventif qui puise la plupart de sa créativité au cœur de ses voyages. Par exemple, il se souvient d'avoir fait un voyage, dans les années 90, au Japon dans le sud Pacifique. Là, il découvrit de petites échoppes vendant des yukatas et laissant s'échapper des vapeurs singulières d’encens. Il eut une véritable fascination pour cette odeur, et c'est ainsi qu'il fit de ces effluves sa signature. De même, Serge Lutens possède également une maison à Marrakech. Il aime s’y réfugier pour y réfléchir et créer. Ainsi, il a fait de ce lieu son jardin secret lui servant à méditer et à se remettre perpétuellement en question.

Les longues élaborations de Serge Lutens

Personnage passionné par son métier, Serge Lutens ne recule devant aucun défi. Qui plus est, il est un perfectionniste et n'hésite pas à passer plusieurs longues années voire même une décennie entière sur certaines créations. Ainsi, il ne sort jamais un parfum dont il n'est pas pleinement satisfait. Vivant parfois en ermite, il aime prendre du recul et s'échapper loin de la foule pour faire évoluer son travail. Néanmoins, il n'en demeure pas moins très actif. Pour lui, « faire, c'est le seul recours pour être heureux dans la vie ».

Serge Lutens est un artiste indépendant, qui travaille en dehors des modes et des tendances. Amoureux du Sud, des couleurs et des parfums de luxe de la Méditerranée, il imagine ses fragrances, dessine les flacons et les étuis, photographie ses modèles. Passionné par la beauté, l'authenticité, et la perfection, il signe des parfums purs, fastueux et envoûtants parés d'essences rares et authentiques.

Son signe distinctif ? Ses parfums pour homme et femme ; qui prennent le caractère de celui ou celle qui les porte. Voici ce qu'il nous dit à propos du parfum : "Le Parfum est une écriture, Une Encre, Un Choix fait à la Première Personne, Le Point sur le I, Une Arme, Une politesse, Un élément de l'instant, Une conséquence." Serge Lutens

Comment choisir un parfum femme Serge Lutens ?

Serge Lutens est un parfumeur atypique qui ne se contente pas de suivre les tendances parfums mais qui confectionne des jus en fonction de ses envies. Avec lui, se parfumer ne se résume pas à un simple geste de la toilette du quotidien. Il s'agit d'une véritable exploration et d’un voyage initiatique dans un art à part entière. Avec Serge Lutens, la féminité et la masculinité s'entremêlent, et des senteurs inattendues font leur apparition. Dans ce contexte, il n'est pas toujours facile de choisir un parfum. Devez-vous plutôt vous orienter vers une essence sensuelle ou vers une composition plus discrète ? Oserez-vous afficher sur vous les puissantes notes de fond des parfums Serge Lutens ? L'idée est simplement de toujours rester en accord avec votre personnalité lorsque vous achetez du parfum. Serge Lutens est un véritable artiste, et chacune de ses nouveautés parfumées a pour unique objectif de surprendre et d'interpeller. Si vous êtes avide de découvertes, laissez parler vos envies : Serge Lutens est une marque qui devrait vous satisfaire !

Que penser des nouveaux parfums homme ?

Mais alors, comment appréhender la découverte d'un parfum masculin qui ne ressemble aucunement aux autres types d'eaux de toilettes pour homme du moment ? Tout d'abord, ne vous fiez pas aux flacons de parfum de Serge Lutens, à l’allure assez sobre. À l'intérieur se cachent des jus souvent très subtils, sophistiqués et capiteux. Tous les parfums Serge Lutens ont en commun d'intégrer à leur composition des matières premières nobles et raffinées. Serge Lutens est une marque de parfums synonyme d'excellence. Avec elle, rien n'est laissé au hasard. L'audace de ce créateur peut parfois surprendre mais n'en est pas moins très réfléchie et magistralement orchestrée. Les parfums spray de Serge Lutens ont le don de nous plonger dans un univers déstabilisant dès leur premier souffle. Tous les parfums Lutens suscitent la fascination et ont, à ce titre, été maintes fois salués par la critique.

L'Histoire
En voir

Serge Lutens, un inventeur

Serge Lutens est un créateur hors du commun, qui ne ressemble à aucun autre. Véritable artiste, il a initié de nombreuses révolutions dans le domaine de la beauté et de la parfumerie. Cela fait plus de cinq décennies qu'il métamorphose l'univers du luxe pour en faire son monde très personnel. Pour lui, « le parfum est une illumination, une affirmation, le point sur le I » ! Serge Lutens est alors peu à peu devenu une institution mondiale dans son secteur créatif. Lui qui ne cherche qu'à faire une parfumerie de niche a réussi à se hisser au plus haut sommet de la gloire. Après avoir révolutionné le maquillage de Dior dans les années 70, il a donné un second souffle à la parfumerie de Shiseido. C'est désormais à Marrakech, vivant comme un ermite, qu'il se consacre pleinement à sa passion pour l'écriture et la création de fragrances d'exception.

Serge Lutens, un enfant à part

La jeunesse excentrique de Serge Lutens

Tout commence par la naissance de Serge Lutens, en 1942, à Lille. Poisson, il possède un caractère rêveur. D'ailleurs, il a beaucoup de mal à se concentrer à l'école. Il décide donc de la quitter à l'âge de 14 ans pour prendre un nouveau chemin. Il entre comme apprenti chez un coiffeur, dans l'un des salons les plus réputés de Lille. Là, il ne tarde pas à surprendre et à se faire remarquer par son style excentrique. Serge Lutens est un homme. Pourtant, il se maquille ! Il adopte un teint pâle et des yeux très charbonneux. Son style « gothique » est totalement inhabituel à l'époque. Serge Lutens ne tarde pas à attirer et à séduire la population lilloise d'avant-garde.

Vogue et Serge Lutens, une collaboration de longue date

En 1962, sa vie prend un tout autre tournant. Les photographies de ses modèles sont repérées par le magazine Vogue, presse de référence en matière d'élégance, qui n'hésite pas à entrer en contact avec lui. Cette première approche marque le début d'une longue collaboration… Serge Lutens est embauché par Vogue France pour créer des coiffures, du maquillage et des bijoux. Ce nouvel emploi lui permet de collaborer avec de grands photographes de l'époque comme Richard Avedon, Robert Richardson, Guy Bourdin ou Irving Penn. De même, Serge Lutens collabore avec plusieurs autres magazines de mode et de beauté, comptant parmi les plus influents du moment. Peu à peu, le créateur se fait un réseau prestigieux, jusqu'à devenir célèbre à l'internationale. Tous les plus grands noms de la presse, comme Harper’s Bazaar ou Elle, s'arrachent ses services !

Serge Lutens, un début de carrière très remarquée

Serge Lutens chez Dior

Fort de cette notoriété, Serge Lutens est engagé par la maison Dior, en 1967, qui lui confie le développement de son secteur maquillage. Là, il lance une ligne de fards inédits et très innovants, dotés de couleurs inhabituelles. Immédiatement, il obtient les louanges de la presse américaine, ce qui lui vaut le titre suivant dans le magazine Vogue États-Unis : « Serge Lutens: Revolution of Make-Up ».
En parallèle, Serge Lutens continue de réaliser ses propres photographies, dont certaines sont directement inspirées de grands maîtres de la peinture. Depuis lors, cette œuvre picturale est exposée dans les plus grands musées du monde, dont le célèbre musée Guggenheim de New York.

Sa participation au cinéma

Artiste passionné, Serge Lutens ne s'arrête pas là et s'invite même dans le monde du cinéma. En 1974, il filme son premier court-métrage : Les Stars, présenté au Festival de Cannes, lors de la Quinzaine des réalisateurs. Quelques années plus tard, il poursuit son œuvre cinématographique par la réalisation de Suaire 1976, de nouveau présenté au festival de Cannes dans la catégorie Perspectives.
Suivent alors des années de nombreux voyages, qui sont pour lui autant de sources d'inspiration pour ses créations. En 1974, Serge Lutens pose ses bagages au Maroc. Il acquiert aussitôt une maison dans la médina de Marrakech, aujourd'hui devenu son lieu d'apaisement et son antre spirituel.

Serge Lutens et Sisheido

Serge Lutens entame sa révolution olfactive

Les années 80 sont marquées par la plus grande collaboration de la carrière de Serge Lutens, avec le groupe cosmétique japonais Shiseido. La marque lui confie son image et le défie d'assurer l'essor de son développement international. Pour cela, Serge Lutens repense totalement l'univers et le positionnement de Shiseido. De la conception de produits à la réalisation de visuels et de films publicitaires, il métamorphose totalement l'enseigne. Le succès est immédiat ! Il s'agit pour Serge Lutens d'une période d'activité intense, au cours de laquelle il affirme sa véritable identité. Par ailleurs, son talent est aussi reconnu et salué par de nombreuses récompenses, dont deux Lions d’or du Festival du film publicitaire, suivi du Grand Prix du Festival international du Film d’Art parrainé par l’UNESCO.

Féminité du Bois, une essence inattendue

En 1992, Serge Lutens crée le parfum Féminité du Bois, aussitôt considéré comme une révolution dans l'univers de la parfumerie. Essentiellement composée de bois de cèdre, il ne ressemble à aucune autre fragrance. Par ailleurs, ce parfum mixte rompt avec la traditionnelle segmentation homme-femme. Serge Lutens décide de présenter son parfum en le qualifiant de « pâtisserie de bois de cèdre inspirée des senteurs chaudes et miellées émanant des échoppes de menuiserie marocaines. Le premier masculin/féminin, la révolution olfactive des années 90 ! ». Comme toujours, il joint également à son parfum une citation comme unique description de sa fragrance : « Mettre au féminin le masculin ou le masculin au féminin. Du cèdre, du cèdre et du cèdre. 60% de bois. Ils n’en revenaient pas ! « Une révolution » disaient-ils. Le parfum reprenait en soi ce qui m’est le plus cher : une identité. »

Serge Lutens, une parfumerie réservée aux initiés

La parfumerie de niche de Serge Lutens

Fort de ce succès, Serge Lutens ne tarde pas à créer d'autres fragrances dans la même veine, à la fois inattendues, excentriques et mystérieuses. Très souvent, il s'inspire des odeurs rencontrées à travers les souks comme celle des baumes et des cires ou des bois marocains. Serge Lutens imagine une parfumerie très personnelle d'où sont tirées les fragrances mondialement célèbres Ambre sultan, Tubéreuse criminelle ou Santal de Mysore. Serge Lutens devient peu à peu le plus grand créateur de la parfumerie de niche. Rien ne semble pouvoir limiter son inventivité et Serge Lutens n'impose aucune contrainte à sa parfumerie. « La création n'a pas à se donner de limite, estime-t-il. […] Je suis décidé à aller au-delà du raisonnable. Je vais au maximum d'une idée. »

L’ouverture de la boutique du Palais Royal de Paris

En 1992, Serge Lutens propose à la maison Shiseido d'ouvrir une vitrine prestigieuse dans l'un des monuments les plus emblématiques de Paris. C'est ainsi que naissent les Salons du Palais-Royal dans la galerie de Valois. Serge Lutens se charge entièrement de la décoration du lieu et y présente l'ensemble de ses créations. Le lieu devient incontournable. Il est aujourd'hui considéré comme l'un des plus beaux sanctuaires du luxe, réservé à tous les connaisseurs de parfum, à la recherche de fragrances d'exception.

Serge Lutens s’émancipe

Création de la marque Parfum Beauté Serge Lutens

En 2000, Serge Lutens exprime le souhait de voler de ses propres ailes. Ainsi, il crée la marque Parfums-Beauté Serge Lutens, qui regroupe l'ensemble de son œuvre sous son propre nom. Là encore, le succès est au rendez-vous et Serge Lutens reçoit même le prestigieux Fifi Awards quatre années de suite, de 2001 à 2004, une véritable prouesse ! En parallèle, il demande à sa ville natale, dans le cadre de « Lille 2004, Capitale européenne de la culture », d'élaborer un labyrinthe olfactif, sorte de cathédrale expressionniste dans laquelle il décline les souvenirs des senteurs de son enfance. Reconnaissance ultime, il gagne aussi le Talent d’or par Le Sommet du Luxe et de la Création, en 2006. Enfin, en 2007, le Ministère de la Culture et de la Communication lui décerne le titre de commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres.

Le style Serge Lutens

Serge Lutens est un personnage atypique qui fait de chaque parfum un rêve chargé d'émotions. Sa parfumerie permet de laisser s'évader son imaginaire à travers le temps et l'espace. Qualifié par beaucoup comme étant un « poète de l'odeur », il élabore une parfumerie d'auteur unique en son genre. Aujourd'hui, Serge Lutens vit en ermite, dans son palais fermé de Marrakech, son laboratoire secret au cœur de la médina. Il a fait de la solitude son luxe et une nouvelle source d'inspiration. Ce doux rêveur n'a pas oublié les personnages fantasques de son enfance, dont il nous délivre les histoires dans ses nombreuses essences.

Serge Lutens ose s'affirmer comme personne d'autre dans le milieu de la parfumerie. En utilisant des matières nobles très concentrées et en osant sortir des sentiers battus, il a redonné au savoir-faire des parfumeurs ses lettres de noblesse. Serge Lutens donne naissance à l'émotion et à l'enchantement. Perfectionniste, il affiche un équilibre hors du commun dans chacune de ses recettes. Le parfum de Serge Lutens se nourrit du passé tout en étant visionnaire. Il est un luxe véritable, une fascination.

Serge Lutens - L'histoire

Serge Lutens est né durant la guerre, le 14 mars 1942 à Lille, dans le Nord de la France.

Séparé dès les premières semaines de sa mère, sa personnalité sera marquée dès lors par le sentiment d’un abandon originel. Tiraillé en permanence entre deux familles, il vit à distance et s’invente. C’est un rêveur. A l’école Montesquieu, on le dit «dans la lune» : il ne suit pas, même si ses professeurs lui reconnaissent un don de conteur.

En 1956, à 14 ans, il est placé, contre son gré – il eut préféré être acteur – dans un salon de coiffure de sa ville natale.

Deux ans plus tard, il aura déjà déterminé les repères féminins qu’il fera siens : yeux fardés, peaux éthérées et têtes d’épingles par cheveux courts, nets et plaqués. Il s’impose également par la couleur noire qu’il ne quittera jamais. Il affirme ses goûts, ses choix sur ses amies qu’il photographie.

Il a 18 ans lorsqu’il est appelé sous les drapeaux pour servir lors de la guerre d’Algérie. Il sera réformé. C’est une rupture importante qui l’amène à prendre sa décision : quitter Lille pour se rendre à Paris. Nous sommes en 1962.

Aidé d’une amie, Madeleine Levy, et muni de grands tirages photographiques qu’il avait réalisés de ses amies, Serge Lutens qui vit ses premières années parisiennes, entre ombre et disette, contacte le magazine Vogue. Ce magazine représente pour lui l’essence de la beauté : un carmel qu’il mythifie. Trois jours plus tard, il collabore au numéro de Noël.

Invention d’une vision par le fard, la création de bijoux, objets extraordinaires, Serge Lutens devient rapidement LA personne qu’il faut appeler et les magazines de mode ne s’y trompent pas : Elle, Jardin des Modes, Harper’s Bazaar le sollicitent sans cesse : il collabore ainsi avec les plus grands photographes de l’époque, tout en poursuivant, de son côté, ses travaux photographiques. Durant ces années, la reconnaissance de son talent est manifeste.

En 1967, Christian Dior qui s’apprête à lancer sa ligne de maquillage, fait appel à lui. Il créera pour cette maison couleurs, style et images. Sa vision est enfin unifiée par la photographie.

Au début des années 70, la célèbre rédactrice en chef du Vogue US, Diana Vreeland n’hésite pas à proclamer son enthousiasme: «Serge Lutens, Revolution of Make-up !». Le succès est retentissant. Serge Lutens devient le symbole d’une liberté donnée par le fard pour toute une nouvelle génération.

En 1974, faisant écho à son goût pour le cinéma et les actrices mythiques qui l’habitent, il réalise un court-métrage : «Les Stars».

A cette époque, il voyage et découvre le Maroc puis le Japon. Ces deux pays, aux cultures si riches et si différentes, s’assembleront en lui et affirmeront sa façon de voir et de sentir.

Il saura s’en souvenir quelques années plus tard en 1980, lorsqu’il signe avec Shiseido une collaboration qui permettra à ce groupe de cosmétiques japonais, jusqu’alors inconnu sur la scène internationale, d’imposer une identité visuelle si puissante, qu’il deviendra l’un des acteurs mondiaux du marché dans les années 80 et 90.

Sous la même marque, en 1982, il conçoit «Nombre Noir», son premier parfum, habillé de noir brillant sur noir mat, concept qui préfigure les codes omniprésents des années 90. Si ce premier parfum marque les années 80, c’est par la création de «Féminité du bois» et des Salons du Palais Royal en 1992 - au décor onirique -, que Serge Lutens affirme sa première véritable révolution olfactive dans le domaine du parfum.

Suivent des fragrances comme «Ambre sultan», «Tubéreuse criminelle», «Cuir mauresque»… devenues depuis incontournables, qui écrivent une nouvelle page dans l’Histoire des essences.

Suite logique, en 2000, Serge Lutens crée la marque qui porte aujourd’hui son nom et impose plus que jamais son style sans concession. Parfums et fards («Nécessaire de beauté»), ses expressions en ce domaine se croisent entre une distribution pointue et sélective et celle plus confidentielle du Palais Royal-Serge Lutens.

Ses innovations en ce domaine seront récompensées par de nombreux prix prestigieux dont plusieurs FIFI awards décernés par la Fragrance Foundation.

En 2004, à l’invitation de «Lille capitale européenne de la culture», il conçoit un labyrinthe olfactif autour des senteurs de son enfance : cette installation rencontre un vif succès intergénérationnel.

Serge Lutens se voit décerner en 2007 la distinction de Commandeur dans l’ordre des Arts et des Lettres.

Début des années 2010, Serge Lutens affine une filiation entre parfums et littérature et ouvre une nouvelle voie par ce qu’il nomme lui-même un anti-parfum : «L’Eau Serge Lutens».

Palais Royal
En voir

Serge Lutens - Le Palais Royal

En 1992 s’ouvrent «les Salons du Palais Royal». Créée par Serge Lutens, cette première maison de parfums est dédiée aux exigeants.

- Comment est né le Palais Royal Serge Lutens ?

Le hasard, pressé, m’avait conduit jusqu’à lui. Je ne le fis pas attendre. En tant que passant, je connaissais le Palais-Royal, mais cela ne suffisait pas. En 1990, je cherchais un endroit, en fait une boutique. Ce n’était pas difficile : beaucoup étaient libres et les autres, occupées par des antiquaires (livres rares, autographes, signatures), des vaisseliers, des vendeurs de petits soldats de plomb, et des anciens vêtements de haute couture, qui pouvaient là se rencontrer. En fait tout un petit monde, dans cet espace clos sur lui-même. De la même façon que dans ma maison marocaine, j’y étais enceint ; en sorte, un ventre maternel ! C’était le centre de Paris, protégé de la capitale : on ne pouvait pas s’y garer. Il fallait choisir d’y venir.

- N’était-ce pas un peu paradoxal, cet endroit peu accessible, pour installer une boutique ?

Non, car je désirais, dès le départ, encore mentalement, faire qu’elle assemble un public d’amateurs et non pas d’occasionnels.

- Mais, cette vision que vous me donnez là, n’existait pas à l’époque...

En effet, pour ce que je voulais faire, c’était mieux comme cela. La parfumerie de l’époque tournait sur elle-même et le moment des grands lancements, des coups spectaculaires pour bien peu de choses avait fait son temps. Un public s’invente. C’est la même chose aujourd’hui encore. C’est le principe justement de ce que je désirais mettre en place, par cette Maison de parfums ; lieu unique au monde où l’on viendrait en éclairé, se définir par son parfum, pour sortir de la soupe sans identité, que les temps précédents nous imposaient.

- Est-ce justement dans cette optique de rareté que vous avez conçu pour les Salons - puisqu’à l’époque, ils se nommaient ainsi - ce décor exceptionnel ?

Afin que chacun puisse définir son choix, il me fallait penser cette idée et la mettre en écrin. C’est un décor inventé et non tiré d’un chapeau de magicien. Les couleurs autant que les impressions qu’elles provoquent sont les miennes : du violet au noir. Je songeais, de la même façon que les poissons, qu’on puisse, comme dans un aquarium, s’y laisser flotter. Aussi, chaque détail des frises, motifs, panneaux fut pensé et redessiné à partir d’une documentation interprétée. Ainsi, c’est par fidélité à une période que le lieu est donc marqué par cette ambiance de l’après-révolution française, celle qui suit la Terreur (si bien nommée), celle où l’on voyait - merveilleusement incroyables - les Muscadins se parfumer au musc et à la muscade comme le faisait Léon Blum… mais aussi les Merveilleuses, qui avant même Joséphine de Beauharnais, se parfumaient à la rose. On disait alors, que c’est le rôle des femmes que de prendre le parfum des fleurs, comme c’était aussi celui de ces Salons que de faire mentir les habitudes et de prendre celles du chemin des bois.

- Aujourd’hui, de nombreuses marques et grandes enseignes se sont installées au Palais-Royal. Vous sentez vous toujours «chez vous» ?

Cela change, c’est vrai mais c’est toujours un «à part». Le lieu garde une distance. Ce qu’il n’acceptera pas avec le temps, il le rejettera. Je déplore quand même ces boutiques défoncées. C’est comme si tout à coup, d’un texte, on ôtait la ponctuation, les tirets et les entre-guillemets… et puis, je crains qu’à force de le vouloir neuf, le Palais-Royal ne vieillisse. C’est en le laissant vieillir qu’il pourrait rajeunir. Comparez les fontaines de la place de la Concorde avec cet avant, quand elles étaient grises, de la même façon que Paris et son ciel étaient beaux, et surtout, étaient nous !

L'inventivité de la marque Serge Lutens

Serge Lutens est un personnage atypique à l'esprit très inventif. En l'occurrence, il est perçu comme étant l'initiateur de bon nombre de révolutions dans le domaine des cosmétiques et du parfum depuis maintenant plus de 50 ans. Bien plus qu'un métier, l'innovation olfactive est pour lui une véritable passion.

La personnalité atypique du créateur de la marque Serge Lutens

Serge Lutens est né en 1942 à Lille. Lorsqu'il est enfant, on dit de lui qu'il est plutôt rêveur. Aussi, le système scolaire ne lui convient absolument pas et il quitte l'école à 14 ans. Il entre alors en tant qu'apprenti dans un salon de coiffure très réputé. Là, son style excentrique séduit une population avant-gardiste et fait beaucoup parlait de lui. En l'occurrence, Serge Lutens se fait connaître pour son art du maquillage, son teint pâle et ses yeux charbonneux… Une véritable innovation pour l'époque ! Dès 1962, ses premiers modèles paraissent dans le magazine Vogue, une référence en termes de mode. Grâce à cette collaboration régulière, sa notoriété devient internationale. Serge Lutens est une marque que les plus grands magazines s'arrachent à l'image par exemple d’Harper’s Bazaar qui ne jure que par le créateur. En 1967, la maison Dior affiche son ambition de collaborer avec la marque Serge Lutens pour la création d'une ligne de maquillage. Cette entreprise se solde par un brillant succès et voit même l'apparition de ce titre dans le magazine Vogue : « Serge Lutens: Revolution of Make-Up ». En 1980, c'est au tour de la marque Shiseido de faire appel à Serge Lutens. C'est d'ailleurs lui qui est à l'origine de l'ouverture de la boutique emblématique de cette maison dans les salons du Palais-Royal de Paris.

La naissance de la marque Parfums-Beauté Serge Lutens

Comme pour marquer son entrée dans un nouveau millénaire, en 2000, Serge Lutens décida de créer l'appellation Parfums-Beauté Serge Lutens. Son ambition est alors de regrouper tous ses parfums sous son propre nom. De nouveaux, Serge Lutens réussit brillamment son pari. Il remporte même, en 2001 et 2004, le prestigieux prix FiFi Award du meilleur concept original.  Ces FIFI Awards récompensent chaque année les meilleurs parfums lancés au cours de l’année précédente, sur leur marché de référence. De plus, l'année 2006 est une véritable consécration. En effet, la marque Serge Lutens remporte de nouveau un trophée. Cette fois il s'agit du prix pour un créateur de Talent d'Or. Aujourd'hui encore, la marque Serge Lutens poursuit son chemin créatif. Chaque année elle signe l'apparition de nouvelles essences. La force d'inspiration de ce créateur semble tout bonnement inépuisable et son univers olfactif est tout simplement unique.

Serge Lutens est un des créateurs les plus prolifiques de sa génération. Son inventivité lui doit le respect de tous ses pairs. La marque Serge Lutens est aujourd'hui reconnue comme étant une valeur sûre dont les innovations ne cessent de nous surprendre.

Les Parfums
En voir

Serge Lutens - Les Parfums

Le caractère unique des parfums Serge Lutens

Serge Lutens est un créateur de parfums hors du commun. Il signe des essences décalées et particulièrement nobles. Son enseigne ne ressemble à aucune autre et sa boutique se veut aussi prestigieuse que ses parfums. En l'occurrence, elle se situe au cœur du Palais-Royal de Paris… Le décor en dit alors très long sur le raffinement de cette marque d'exception.

Le rachat des parfums Serge Lutens par Shiseido

Shiseido, le géant japonais du secteur cosmétique, a annoncé très récemment l'acquisition de la marque de parfums Serge Lutens. D'ailleurs, ce parfumeur français haut-de-gamme collaborait déjà avec le groupe depuis de nombreuses années. En l'occurrence, Shiseido compte faire progresser la notoriété des parfums Serge Lutens à l'international. Ainsi, la marque devrait voir de nouvelles boutiques en son nom s'ouvrir dans les plus grandes villes du monde entier. Néanmoins, les parfums Serge Lutens sont à ce jour loin d'être inconnus. En effet, ils sont distribués dans plus de 2000 points de vente à travers 35 pays. En revanche, Shiseido a décidé de conserver Serge Lutens en personne à la tête de la marque de parfums portant son propre nom. En effet, ce dernier avait d'abord contribué au développement de la gamme maquillage de chez Christian Dior de 1968 à 1980 avant d'ouvrir sa propre gamme de parfumerie en 2000 dans le but, dit-il, de « transmettre son esprit et son style ».

Qui est vraiment le fondateur des parfums Serge Lutens ?

Serge Lutens est un homme d'affaires à l'univers décalé. Il est un génie de la parfumerie française qui se veut particulièrement visionnaire. Pourtant, rien ne prédestinait Serge Lutens à devenir ce grand créateur. En réalité, son parcours est plutôt lié, comme il le dit lui-même, à « la force des choses ». En effet, il a toujours été un doux rêveur désireux de combler le manque laissé par sa mère disparue trop jeune. Lorsqu'il était adolescent, il fut placé contre son gré dans un salon de coiffure pour femmes. Pourtant, c'est là qu’il eut une véritable révélation pour l'univers des cosmétiques et de la couture. À 18 ans, il décida ainsi de se rendre à Paris avec la ferme décision de se faire connaître dans le secteur de la mode. Son ambition était alors de révéler la beauté féminine au grand jour. Il ne fallut alors que très peu de temps à Serge Lutens pour conquérir la capitale jusqu'à apparaître en une du magazine féminin Vogue. Si Serge Lutens est tant apprécié c'est parce que son style est reconnaissable entre tous, que ce soit au niveau de la mode comme en termes de parfums. D'ailleurs, le tout premier d'entre eux est né en 1982. Le premier parfum de Serge Lutens était alors nommé Nombre Noir et est ainsi devenu la première page d'une histoire olfactive regroupant un panel très large de parfums d'exception.

Pour Serge Lutens, le parfum est bien plus qu'un simple jus parfumé. D'ailleurs, il en parle mieux que personne. Il dit : « le parfum est au centre de nous-mêmes. C'est par lui que nous nous manifestons. Il est notre point sur le I, une façon de nous envisager et de nous ressentir. C'est aussi une sorte d'arme où séduire serait une conséquence plus qu'une volonté. Le parfum est à la première personne. »

La singularité des parfums pour femme Serge Lutens

Les parfums Serge Lutens sont des essences qui n’affichent rien de commun avec les autres jus du moment. Le plus souvent, le créateur édite des parfums pour femme d'une rare complexité, intrigant la gent féminin tout autant qu'ils séduisent les hommes. Ces jus particulièrement soignés et travaillés en deviennent alors véritablement adulés, tout autant par les amateurs occasionnels de parfumerie que par les consommateurs initiés. Néanmoins, parmi les nombreuses références émanant des ateliers Serge Lutens, Féminité du Bois et Fleurs d’Orangers restent les plus convoitées.

Féminité du Bois, premier parfum pour femme de Serge Lutens

Si Féminité du Bois est un parfum pour femme particulièrement convoité c’est, d'une part, parce qu'il est un véritable chef-d’œuvre de la parfumerie moderne, mais aussi parce qu'il s'agit du premier parfum de Serge Lutens. En effet, lors de sa création, le créateur venait d'être fraîchement nommé directeur artistique de chez Shiseido. Il est à la fois mystérieux et intrigant. Ce parfum pour femme fut, au moment de sa sortie, bien loin du courant de son époque. En effet, la tendance était alors aux odeurs innocentes et quelque peu aseptisées. Pourtant, comme à son habitude, Serge Lutens décida de créer sa propre mode. Ce parfum pour femme prend alors la forme d'un boisé très féminin particulièrement concentré en cèdre (à hauteur de 30 % de sa composition). Ce jus est aujourd'hui considéré comme un monument de la parfumerie. Serge Lutens y a juxtaposé la sensualité, la gourmandise, l'intemporalité et l'harmonie. Plus qu'un grand succès commercial, il est plutôt aujourd'hui considéré comme étant une véritable source d'inspiration. Pourtant, bien qu'il fût plusieurs fois imité, il n'a pour l'instant jamais été égalé.

Fleurs d’Oranger, un parfum pour femme culte de Serge Lutens

Si chacun des parfums pour femme de Serge Lutens nous raconte une histoire à part entière, Fleurs d’Oranger est considéré comme étant un grand classique de la parfumerie. Comme l'indique son nom, il est une ode à la fleur d'oranger qui est ici traitée sous toutes ses formes. D'une part, elle est associée au jasmin pour un rendu quelque peu capiteux. D'autre part, elle est juxtaposée à du cumin ainsi qu’à de la tubéreuse pour un rendu plus nocturne et profond. Néanmoins, Fleurs d’Oranger restent un parfum pour femme solaire, sensuel et frais. Il donne des envies d'évasion par une belle journée d'été. Si ses fleurs blanches et fraîches pouvaient chanter, elles nous entonneraient probablement la mélodie du bonheur. Ce parfum pour femme est aussi succulent qu'un fruit, aussi fascinant qu'un bijou et aussi tendre qu'un baiser d'enfant. Rien d'étonnant alors à ce qu'il attise toutes les convoitises !

Serge Lutens est un parfumeur à part. Ses parfums pour femme ne sont en rien conçus pour être des sortes de blockbusters olfactifs. En créant ces derniers, Serge Lutens a surtout pour ambition de se faire plaisir. Qui plus est, lorsque l'on sait que sa collection est exposée dans une boutique du Palais-Royal de Paris, cela en dit long sur la qualité de ses jus.

Le prestige des parfums pour hommes Serge Lutens

Il est difficile de qualifier les parfums pour hommes de Serge Lutens en quelques mots. En effet, ces derniers sont tous très différents. Néanmoins, ils ont pour point commun de tous émaner de l'imagination de Serge Lutens, ce qui les rend d'emblée très créatifs. En effet, tous les parfums de cette marque ont la particularité d'offrir aux hommes une qualité hors du commun et une profonde élégance.

Ambre Sultan, un parfum mythique de Serge Lutens

Ambre Sultan est un parfum pour hommes de Serge Lutens qui nous délivre un charme très oriental. Celui-ci fait partie des parfums les plus marginaux de la gamme et pourtant, il est un véritable best-seller pour une enseigne qui reste encore assez confidentielle. Dès son lancement en 1993, Ambre Sultan est rapidement devenu culte. Aussi, plus de 20 ans après sa sortie, le succès de ce parfum pour hommes ne se dément pas. Si des copies outrancières ont parfois été faites de ce jus, aucune n'a réussi à égaler son odeur subtilement dosée. Bien que les parfums ambrés soient particulièrement connus à travers le monde, Serge Lutens possède le talent de revisiter cette odeur pour la rendre unique. En réalité, ce créateur de renom arrive toujours à déformer un des traits principaux ou secondaires d'une essence jusqu'à le rendre sublime. Aussi, c'est précisément ce qu'il a fait au travers de ce parfum pour hommes. Celui-ci est décrit comme étant très masculin, ce qui est assez rare pour des jus émanant de cette marque dont le sillage est toujours assez léger. Ambre Sultan parvient alors à établir un équilibre parfait entre l'enveloppement chaud de l'ambre et la légèreté des feuilles herbacées. Il résume à lui seul le génie créatif de toute la marque Serge Lutens.

Les autres parfums pour hommes de Serge Lutens

Néanmoins, outre ce chef-d’œuvre olfactif, Serge Lutens est à l'origine de bon nombre de parfums pour hommes. Faisons alors un rapide tour d'horizon des plus connus d'entre eux… Furmerie Turque travaille l'odeur d'un tabac miellé et affiche un sillage riche et complexe. Il se veut particulièrement chaleureux et très apprécié en hiver. Rahat Loukoum, quant à lui, libère une odeur d'amende oscillant entre amertume et caramélisation. Cuir mauresque est également un parfum pour hommes très connu de Serge Lutens. En l'occurrence, le parfumeur l’avait créé pour lui même. Il propose une odeur de cire miellée associée à des bois secs. Arabie nous plonge quant à lui au cœur d'une atmosphère typiquement orientale, chargée d'épices et reposant sur un fond de cèdre. Bois Violette, en revanche, est un parfum pour un homme plutôt dandy. Sa senteur poudrée ne fait alors que magnifier la virilité nuancée de l'homme. De même, Serge Lutens n'hésite pas à travailler d'autres fleurs dans ses parfums pour hommes. Rose De Nuit, par exemple, explore la rose dans son côté le plus sauvage. Loin d'être un parfum féminin, celui-ci est particulièrement sensuel et même quelque peu animal.

Comme vous pouvez le constater, Serge Lutens n'a de cesse de nous dévoiler tous ses talents de parfumeur au travers de parfums pour hommes toujours très différents. Ces essences sont de véritables chefs-d’œuvre que l'on ne se lasse pas de découvrir encore et encore.

Ces parfums, tous dissemblables, ont pourtant un point commun : ils sont nés de par l’imagination de Serge Lutens. Accompagnés par lui, séance après séance, et ceci jusque leur aboutissement, c’est-à-dire : leur mise en flacon rectangulaire, ils sont d’une qualité exceptionnelle !

Peu encombrants, aisés à transporter, ils permettent deux options : pour une présentation élégante du parfum, donnée par le bouchon ou pour une facilité d’utilisation, offerte par l’embout vaporisant.

Entre ciel éclair : Serge Noire, Clair de musc et Gris clair...

Mortel : Tubéreuse criminelle, Datura noir et Vitriol d'oeillet.

Fleurs sans cueillette : Fleurs d'oranger, Sa majesté la rose, A la nuit, Bas de soie et Nuit de cellophane.

La peau du bois : Féminité du bois, Santal majuscule, Cèdre et Daim blond.

Fouets de velours : Ambre sultan, Muscs koublaï khän, Chergui, Cuir mauresque et Arabie.

Consolation : Un bois vanille, Filles en aiguilles, Five o'clock au gingembre et Jeux de peau.

Les Eaux : L'Eau et L'Eau Froide.