• Accueil
  • Poison Girl : Le nouvel opus

Poison Girl : La nouvel opus

La saga Poison de Dior, une histoire qui dure depuis maintenant trente ans

Poison Girl : La nouvel opusDior est une marque internationale, reconnue dans le monde entier pour son savoir-faire, son raffinement et son élégance. Pourtant, on se plaît également à découvrir sa facette très extravagante. Aussi, si un de ses parfums devait incarner cet aspect de la maison, il s'agirait à coup sûr de l’essence Poison. Celle-ci incarne à merveille l'image du fruit défendu. Elle est le symbole de l'interdit auquel personne ne résiste, et cela fait trente ans que ça dure !

La naissance du mythe Poison

L'histoire de la collection de parfums Poison a commencé en 1985. En effet, c'est à cette date que la première essence d'une longue série prit vie. Poison devint rapidement un phénomène de mode. Il présentait une odeur florale, orientale et épicée et s'ancrait dans un écrin en forme de pomme. Il était à la fois mystérieux et authentique. Il devint alors le parfum culte d’une éternelle séductrice, à la fois troublant, choquant et pourtant très sensuel.

Tendre Poison devient plus floral

Puis, l'année 1994 verra apparaître une déclinaison de ce parfum devenu légende. Celui-ci s'appelle désormais Tendre Poison  et propose une variante plus verte et plus florale de l'essence initiale. Nous avons là un autre versant de la personnalité de la femme fatale selon Dior. Celle-ci nous montre sa part de tendresse et le résultat n’en devient que plus charmant. Aussi, pour l'occasion, le célèbre flacon pomme se pare de vert et joue sur la transparence. Il donne ainsi une vague idée des senteurs végétales qu'il contient.

L'harmonie déroutante d’Hypnotic Poison

Il faudra ensuite attendre quatre ans pour voir la naissance d’Hypnotic Poison, en 1998. Celui-ci propose une alliance de quatre facettes olfactives contrastées. L'amande amère et le carvi apporte une note mordante. Le jasmin dévoile son opulence. Le bois de Jacaranda, quant à lui, rehausse sa part de mystère. Enfin, la vanille et le musc le rendent particulièrement envoûtant. Ce parfum en devient mystérieusement diabolique et est très additif, en totale corrélation avec le premier opus de Poison.

L’éclat lumineux de Pure Poison

L'année 2004, quant à elle, est marquée par la venue d'un Poison sensuel, frais et fascinant. Tout de blanc vêtu, il s'appelle désormais Pure Poison. Sa séduction se fait plus délicate et légère. Il réinvente les sensations olfactives du jasmin et de la fleur d’oranger. De plus, des touches de gardénia, d’ambre et de santal agrémentent cette nouvelle création parfumée.

Poison Girl, le dernier-né de la maison Dior

Aussi, c'est un nouveau chapitre qui s'écrira bientôt au sein de la maison Dior. Poison Girl fera son apparition dès le début de l'année 2016. Cette fragrance est présentée comme étant très romantique et féminine. Elle contient, en l'occurrence, une association de deux roses prestigieuses, agrémentées de la chaleur de la vanille, du velouté de la fève tonka et du dynamisme de l'orange. Son écrin se pare alors de rose et devient on ne peut plus craquant. Poison Girl a été imaginé pour une jeune femme quelque peu rebelle, un brin provocatrice et libre de suivre ses envies pour atteindre ses rêves.