Vidéo Sauvage Parfum DIOR

Cliquez ici pour autoriser la vidéo

Vidéo Sauvage Parfum DIOR

Cliquez ici pour autoriser la vidéo

The New Sauvage de Dior, l'utilisation de la culture amérindienne fait débat…

Souvenez-vous : en 2015, l'acteur Johnny Depp devenait l'ambassadeur de l'une des plus grandes marques de luxe, la maison Dior, en incarnant à l'écran son parfum Sauvage. La campagne pour cette fragrance masculine mettait en avant l'authenticité et l'envie de liberté du rockeur. Manque de chance à l'époque, la sortie de la publicité coïncidait avec sa séparation de la chanteuse Vanessa Paradis, l'acteur était alors au cœur de la tourmente. Or, il semblerait qu'un sort se soit jeté sur le parfum de Dior. Une nouvelle fois, la publicité pour la version de Sauvage Le Parfum suscite la polémique. The New Sauvage provoque actuellement la colère des internautes et une indignation de la part des défenseurs des Indiens d'Amérique. Alors, qu'en est-il ? Quelle est la réaction de Dior ? Voici quelques explications…

The New Sauvage, nouvelle publicité de Dior

Pour mieux cerner l'univers de ce nouveau parfum, commençons par situer le contexte global de la saga Sauvage de Dior. Pour sa toute première version, la publicité nous montrait Johnny Depp au cœur d'une ville, jouant un riff de guitare signé du bluesman Ry Cooder. Il décidait ensuite de monter à bord de sa Dodge Challenger pour s'offrir un voyage expérimental, en quête de liberté et des grands espaces américains.

Dans la publicité The New Sauvage, quatre ans plus tard, son voyage se poursuit précisément là où nous l'avions laissé. Johnny Depp est désormais vêtu d'un poncho. Il évolue dans le désert de Canyonlands, dans l’Utah, en nous gratifiant toujours de quelques notes de guitare. Cette fois, il s'agit du mythique « Rumble » de Link Wray, joué sur une Gibson noir laqué. Johnny Depp devient aussitôt un cow-boy sauvage, moderne et solitaire. Son portrait est entrecoupé d'autres scènes. Sur l'une d'entre elles, un homme en tenue traditionnelle amérindienne, celle de la tribu des Rosebud Sioux, s'adonne à une danse sacrée. D'autres plans se concentrent plus sur une jeune femme amérindienne vêtue d'une peau de loup et observant Johnny Depp à travers un tapis de roseaux.

Les différents acteurs de la publicité de Sauvage Le Parfum

Pour réaliser cette campagne publicitaire, Dior a fait appel à Jean-Baptiste Mondino, célèbre réalisateur de publicités et de clips, tout en étant un talentueux photographe. Habitué du showbiz, Jean-Baptiste Mondino a déjà travaillé avec les plus grands, signant régulièrement des clips pour Alain Bashung, Vanessa Paradis, Madonna, Axel Bauer, Keziah Jones, Björk ou David Bowie. Ici, outre Johnny Depp, qui est l'égérie de Sauvage depuis 2015, il a choisi de mettre en avant le doux visage de Tanaya Beatty, la désormais célèbre amérindienne de la campagne. Pourtant, en réalité, il s'agit d'une actrice canadienne, née à Vancouver. Révélée par la saga Twilight, la jeune femme n'hésite désormais plus à prendre parti pour la défense des Indiens d'Amérique, se plaçant comme l'une des figures les plus éloquentes de la nouvelle polémique qui assaillit la maison Dior.

Avis de tempête sur la maison Dior…

Depuis quelques jours, la publicité The New Sauvage était diffusée sur YouTube. Cependant, c'est l'un de ses extraits mis en ligne sur le compte Twitter de la maison Dior qui a mis le feu aux poudres. Rapidement, les internautes se sont emparés de l'événement et ont accusé Dior de racisme. Pourtant, l'enseigne de luxe ne leur promettait qu'un « voyage authentique au plus profond de l’âme amérindienne, dans un territoire sacré, séculier et fondateur ». Le public ne l'a pas perçu de la sorte… Un parfum nommé Sauvage associé aux Indiens, il n'en fallait pas plus pour soulever l'indignation générale. La campagne de Dior essuie actuellement de nombreuses critiques, à commencer par celle de Crystal Echo Hawk, la directrice d’une association de défense des Amérindiens. « C’est profondément offensant et raciste », a-t-elle accusé, dans le « Guardian ». Tanaya Beatty ajoute que ses « intentions ne sont pas de jeter l'opprobre sur Dior ou sur Johnny Depp. […] Le problème est bien plus grand que n'importe quelle publicité », explique la jeune femme. « En travaillant sur ce projet, j'ai été directement affectée en voyant une entreprise manquer de respect à la culture indigène de façon éhontée. Lors du tournage, je ne pouvais qu'espérer que cela ouvrirait la porte à ce dialogue ».

Dior se justifie

En contrepartie, bien que Dior ait décidé de supprimer son spot publicitaire de la toile, la marque a tenu à adresser un communiqué à la rédaction de Time Magazine : « Dès que nous avons commencé à évoquer l’imagerie amérindienne et ses symboles dans ce nouveau film, la maison Dior, Jean-Baptiste Mondino et Johnny Depp ont immédiatement contacté des consultants amérindiens », expliquait-elle, « avec le but commun de s’éloigner des clichés et d’éviter toute forme d’appropriation culturelle ».
Pour l’heure, Johnny Depp, qui revendique lui-même des origines indiennes de son arrière-grand-mère et qui appartient officiellement à la nation Comanche, une tribu du Nouveau-Mexique, ne s'est pas exprimé sur le sujet.