Vidéo L'Interdit Eau de Parfum Givenchy

Cliquez ici pour autoriser la vidéo

L’interdit de Givenchy, une publicité hommage à Audrey Hepburn

La parfumerie est comme un éternel recommencement. Ainsi, nombreuses sont les histoires de parfums qui se renouvellent et qui refont surface après plusieurs décennies. Certains grands parfums disparus depuis plusieurs décennies sont ainsi remis sur le devant de la scène, séduisant encore de nouvelles générations. Leur essence est alors modernisée mais leur histoire reste la même… C'est donc précisément à ce jeu que s’est livrée la maison Givenchy, en nous faisant redécouvrir son indémodable parfum L’interdit, initialement conçu en 1957. Bien évidemment, comme tout grand jus qui se respecte, sa sortie s'accompagne déjà d'une campagne publicitaire. Alors, voyons quel récit nous compte cette fragrance…

L’interdit, une histoire d'amour à l'origine de ce parfum    

Pour mieux cerner la publicité de ce parfum, commençons par en découvrir l'histoire… En 1957, le couturier Hubert de Givenchy décida d'habiller sa plus belle muse d'une parure invisible : un parfum. Hubert de Givenchy vivait une idylle avec la comédienne Audrey Hepburn. Il lui dédia donc une fragrance. Initialement, L’interdit ne portait aucun nom et était simplement destiné à son usage personnel. Cependant, après quelques années, Hubert de Givenchy décida de faire partager sa composition au reste des femmes. Il voulait alors rendre ce magnifique hommage public, en gage de tendresse vis-à-vis de l'actrice. Il demanda à la comédienne s'il pouvait nommer sa création Audrey. Jalouse et vexée de ne plus avoir ce parfum uniquement pour elle, Audrey Hepburn refusa. Elle s'exclama : « Je vous l’interdit ! ». C'est ainsi que ce parfum trouva son nom. Pourtant évanescent, L’interdit de Givenchy reste à ce jour l'un des plus grands symboles de la relation unissant Hubert de Givenchy à Audrey Hepburn. Il est également considéré par beaucoup comme l'une des plus belles fragrances du siècle dernier, conçu pour toutes les femmes romantiques, charmeuses et raffinées.

Rooney Mara, égérie de Givenchy

Pour incarner le visage de ce nouveau parfum, la maison Givenchy a jeté son dévolu sur Rooney Mara, également surnommée la « Audrey Hepburn des temps modernes », tout un symbole ! L'actrice new-yorkaise possède déjà un CV bien rempli et peut se vanter d'avoir œuvré à la réalisation de nombreux films. Sa notoriété, en revanche, a réellement explosé lorsqu'elle est apparue dans la saga Millénium, adaptation cinématographique du roman de Stieg Larsson, dans le rôle de Lisbeth Salander. Cette fois, il s'agit d'une première pour Rooney Mara, qui n'avait encore jamais joué les mannequins. Pourtant, elle se plaît à dire qu'elle se reconnaît parfaitement dans ce parfum. « L’interdit est un mélange de sensations contrastées : il est solaire et sombre à la fois. Et je suis aussi attirée par son nom, dit-elle, qui questionne sur ce qui est ou n’est pas permis, qui incite à se libérer. Et puis, son bouquet - jasmin, patchouli… - éveille en moi des souvenirs de voyage et de la globe-trotteuse que j’ai été : à 17 ans, je suis partie seule sillonner l’Amérique du Sud. »

Et si nous nous rendions dans les bas-fonds du métro parisien ?

La publicité pour le parfum L’interdit de Givenchy a été réalisée par Todd Haynes et nous révèle la facette la plus underground de cette composition. Qui plus est, il s'agit d'une campagne marketing étonnante au sein de laquelle se succèdent deux morceaux musicaux différents, chose assez rare pour être soulignée. La publicité commence sur le son de « Berlin By Overnight » de Max Richter et se poursuit sur le titre « Deceive » de Trentemøller. La scène débute dans une soirée mondaine parisienne. Rooney Mara se trouve seule sur un balcon, dans un décor nocturne. Vêtue d'une robe de soirée noire, elle décide de quitter le lieu, tout en emportant avec elle le flacon du parfum L’interdit. Le son du violon semble guider ses pas dans les rues de la capitale. Regardant autour d'elle, comme pour s'assurer que personne ne la suit, Rooney Mara semble s'apprêter à commettre une action interdite. Elle entre alors dans une bouche de métro. L'ambiance change soudainement et le second volet musical de la publicité prend le relais. La scène est beaucoup plus éclairée, notamment par les néons blancs de la station de métro « Porte des Lilas ». Rooney Mara se glisse dans l'entrebâillement d'une porte sur laquelle l'inscription L’interdit s'affiche. Elle pénètre ensuite dans un lieu pour le moins inattendu : sorte de club privé à l'ambiance déjantée. Les lumières de la piste de danse fusent et illuminent le décor redevenu plus sombre. Rooney Mara semble ainsi avoir quitté une soirée bien sage pour rejoindre un lieu plus illicite, mais bien plus fascinant.
Au petit matin, Rooney Mara ressort de la même bouche de métro, sous un ciel à peine éclairé des premières lueurs du jour. La publicité ne dure qu'une minute à peine et s'achève sur la vision du flacon du nouveau parfum de Givenchy.

L’interdit de Givenchy, un parfum très lumineux et floral

L’interdit est une essence florale qui a été imaginée par trois parfumeurs, à savoir Dominique Ropion, Anne Flipo et Fanny Bal. Ce trio nous livre ici un bouquet de fleurs blanches, à la fois féminin, moderne et épuré. La fleur d'oranger se mêle au jasmin sambac et à la tubéreuse. Le tout se clôt finalement sur un trio de patchouli, de vétiver et d’ambroxan. Son flacon, quant à lui, est bien différent de la première bouteille de L’interdit de 1957. Désormais, il s'agit d'une fiole arrondie reposant sur une large base transparente. Dans la transparence de son verre se reflète un jus de couleur rose tendre. Son col, quant à lui, est simplement recouvert d'un petit pendentif carré, gravé du logo de Givenchy. Associé à l’allure mystérieuse de Rooney Mara, ce parfum s'affiche déjà comme étant l'une des plus belles réussites de l'année 2018.