Vidéo N°5 Eau de Parfum Vaporisateur CHANEL

Cliquez ici pour autoriser la vidéo

Chanel N°5 s’offre la publicité de tous les records !

Certains parfums sont considérés comme de véritables légendes et parviennent, à ce titre, à traverser les décennies sans jamais rien perdre de leur superbe. Tel est précisément le cas de Chanel N°5. Véritable icône de la parfumerie, il a été créé en 1921 et fêtera bientôt son centenaire. Pourtant, il reste, aujourd'hui encore, l'une des essences les plus vendues de la planète. Chanel N°5 a littéralement révolutionné l'histoire de la parfumerie au moment de sa sortie. Avec lui, Gabrielle Chanel voulait « créer un parfum inimitable, un parfum comme on n'en a jamais fait, un parfum de femme, à odeur de femme ». Très architecturé, Chanel N°5 fut également popularisé par Marilyn Monroe en 1954, ce qui contribua aussi à son entrée pour toujours dans l'histoire. Enfin, autre fait marquant : en 2004, Chanel N°5 s'est également offert l'une des publicités les plus prestigieuses de tous les temps.

La publicité de Chanel N°5, un renouveau

Si Chanel N°5 reste, dans l'imaginaire collectif, un parfum d'exception, en 2002, il chuta brusquement dans le classement des parfums les plus vendus au monde. Il se classait alors en sixième place, derrière Beautiful d’Estée Lauder), Happy de Clinique, Pleasures d’Estée Lauder, Romance de Ralph Lauren et Cashmere Mist de Donna Karan. Dès l'annonce de ce résultat, Chanel décida de prendre les choses en main. Son objectif ? Revendiquer sa notoriété et son statut de marque de luxe, en élaborant une publicité hors du commun. Marianne Etchebarne, directrice marketing des parfums Chanel, voulait alors « se donner les moyens de faire un film sublime pour un produit sublime ». La publicité de Chanel vise ainsi à redonner un coup de jeune à cette essence. Jacques Helleu, directeur artistique de Chanel, explique la démarche de l'enseigne en ces termes : « Je suis un mercenaire de la séduction, dit-il. Le produit a quatre-vingts ans et je dois faire en sorte que, à chaque nouvelle campagne, il paraisse nouveau, sans être dénaturé pour autant. C'est pourquoi j'organise des ruptures systématiques avec les démarches précédentes. Mais je ne suis pas du tout influencé par le marketing. ». De cette philosophie et de cette envie de faire renaître Chanel N°5 est née l'une des publicités les plus cultes de la planète.

Nicole Kidman, égérie de Chanel N°5 aux côtés de Rodrigo Santoro

Avant toute chose, pour asseoir la notoriété de Chanel N°5 et lui redonner de la superbe, Chanel a fait appel à des égéries hautement prestigieuses. Dans le rôle de l'héroïne de Chanel, Nicole Kidman se révèle plus talentueuse que jamais. Célèbre pour son élégance glamour et son teint de porcelaine, Nicole Kidman est l'une des actrices hollywoodiennes les plus célèbres de la planète. D'origine australienne, elle véhicule l'image d'une femme très féminine et passionnelle. Ici, elle joue aux côtés de Rodrigo Santoro, un acteur brésilien, dont la carrière est également jalonnée de nombreux succès, comme en témoigne son rôle d'amant mystérieux dans Love Actually, ou encore celui du tyrannique Xerxers I dans le film 300. 

Un spot télévisuel signé Baz Luhrmann

Pour réaliser ce film, la maison Chanel a fait appel à l'un des réalisateurs australiens les plus renommés : Baz Luhrmann. Son nom vous dit forcément quelque chose, et pour cause… Il a notamment signé les films Moulin Rouge en 2001, Australia en 2008, et plus récemment, Gatsby le Magnifique, en 2013, mettant en scène le talentueux Leonardo DiCaprio Ici, il s'est avéré particulièrement exigeant, allant jusqu'à enregistrer 27 prises de Nicole Kidman pour une seule séquence sans le moindre dialogue. La publicité pour Chanel N°5 se joue sur le titre « Le Clair de lune » de Debussy, interprété par un orchestre philharmonique… Émotion garantie ! Nicole Kidman apparaît dans le rôle d'une star hollywoodienne, traquée par les photographes. Arborant des faux airs de Grace Kelly, elle s'enfuit à bord d'un taxi, laissant flotter dans l'air une robe de mousseline, de Tulle et de plume. C'est alors qu'elle fait la rencontre de Rodrigo Santoro, vivant sur les toits de New York et lui faisant immédiatement palpiter le cœur. L'espace de quelques heures, Nicole Kidman partage avec lui sa vie de bohème et coule le parfait amour, loin des strass et des paillettes d'Hollywood. Elle est néanmoins contrainte de quitter son bien-aimé pour rejoindre le tapis rouge. Son regard se porte malgré tout vers l'horizon, en direction de son nouvel amant. La publicité se clôt ainsi : « Son baiser. Son sourire. Son parfum. Chanel N° 5 », où l'histoire d'un amour impossible mais captivant.

Chanel N°5, la publicité de tous les records

Bien entendu, le choix de la ville de New York n'a pas été fait au hasard. L'ambiance qui se dégage de la publicité est digne d'un film hollywoodien. « Cette ville immense était l'endroit qui se prêtait le mieux à l'histoire », indique Jacques Helleu, directeur artistique de Chanel. « Et, cinématographiquement parlant, il s'agit sans doute de la ville qui parle le plus aux jeunes. » Notons néanmoins que ce court-métrage a exigé des moyens colossaux, se classant ainsi comme étant la publicité la plus chère de l'histoire. Trois mois de tournage ont été nécessaires. Ces derniers se sont déroulés aux États-Unis et en Europe. Si la publicité dure à peine deux minutes, elle a tout de même été précédée de 30 mois de travail de la part de l'équipe Chanel et a rassemblé plus de 250 figurants. 10 millions de dollars ont été dépensés sur le territoire américain. 5 à 8 millions de dollars ont été nécessaires en Europe. Le cachet de Nicole Kidman, quant à lui, s'est élevé à 3,6 millions de dollars ! Ajoutez à cela la prestigieuse robe signée Karl Lagarfeld et nécessitant 120 m de tulle effilé cousu à la main, ainsi qu'un collier de 320 diamants portant l'inscription N°5. Après tout, rien ne semble trop beau pour sublimer cette légende de la parfumerie !